bg-header_green
bg-header_green
Menu

Tout sur les cours

Cotes-paris-sportifs

Ne vous pressez pas de jouer, apprenez tout d’abord les bases. Savoir analyser les cours, c’est la clé de votre réussite et de votre pérennité dans le monde tumultueux des paris sportifs. Pour cela, vous devez maîtriser le principe des cotes. Comment fonctionnent-elles, comment les calculer, etc. ? On fait le point dans cet article.

Une cote en paris sportif, c’est quoi ?

En paris sportifs, la cote indique la probabilité des résultats d’un événement, ensuite le gain potentiel que vous percevrez si votre pronostic est juste. Ce sont les bookmakers qui fixent ce coefficient selon plusieurs paramètres : historiques, statistiques, condition actuelle des protagonistes, etc. La cote d’une équipe est faible lorsque le bookmaker estime que celle-ci a de grande chance de sortir vainqueur de son match. Inversement, elle est élevée si la victoire est peu probable.

Pour de nombreuses raisons, chaque bookmaker fixe ses propres cotes. Tout d’abord, parce qu’ils ont une appréciation différente des probabilités. Même avec des outils statistiques sophistiqués, il est clair que c’est impossible de prédire le futur. Ensuite, il leur faut faire des ajustements en fonction des mises des parieurs et de leur répartition. Le  « Payout » ou la marge change également selon le site. Enfin, dans sa stratégie marketing, un opérateur peut offrir une cote avantageuse pour attirer de nouveaux parieurs.

Brièvement, sachez qu’il existe trois principales familles de cotes et tous fonctionnent sur le même principe :

  • La cote européenne ou cote décimale est présentée sous forme d’un chiffre décimal (1,50 ou 0,8 par exemple). C’est la plus répandue.
  • La cote britannique utilise un système de fraction (une cote décimale de 0,5 sera montrée 1/2).
  • La cote américaine peut être positive ou négative.

Calculer une cote, comment faire ?

En étudiant soigneusement les cotes proposées par les bookmakers, vous pourrez mieux orienter votre choix dans le but de remporter le maximum d’argent. Pour calculer vos gains, il faut multiplier le montant de votre mise par la cote de votre équipe. Donc plus le coefficient est élevé, plus vous ferez du profit. Attention toutefois à ne pas confondre gains et bénéfices. Le bénéfice désigne la somme réellement gagnée, après soustraction de la mise.

Par exemple, vous pariez sur équipe qui a une cote de 1,5. Vous misez 10 euros sur sa victoire. Si votre prévision se réalise, vous empochez 15 euros, soit un bénéfice de 5 euros.

En même temps, la cote constitue un indice de probabilité pour calculer le pourcentage de chance de victoire d’une équipe. Pour ce faire, utilisez la formule suivante : (1/cote) x 100. Une cote de 1,5 signifie que l’équipe a 69% de chances de remporter le match.

Les cotes minimale et maximale

En théorie, une cote minimale génère un bénéfice minimal. De manière générale, notamment sur les sites de paris en France, elle est fixée à 1,01. Quand un bookmaker attribue une cote minimale à une équipe, c’est que sa victoire est quasi certaine. Ainsi, lorsque vous débutez et que vous voulez mettre toutes les chances de votre côté, commencez par placer vos paris sur des cotes basses.

À l’opposé, il n’existe aucune limite fixée pour les cotes maximales. Les coefficients peuvent grimper à plus de 1 000 pour un pari simple dont les chances de réalisations sont infimes. Par exemple, c’est improbable qu’un défenseur marque trois buts au cours d’un match de foot. Les paris combinés (pronostics sur plusieurs matchs) peuvent aussi recevoir une cote élevée, tant que la totalité des gains ne dépassent pas le plafond préalablement défini par le bookmaker.

Les paris à côte fixe et les paris mutuels

La majorité des paris traditionnels se déroulent avec des cotes fixes. Attention, le qualificatif « fixe » ne veut pas dire que la cote d’une équipe ou d’un événement ne changera jamais. Cela signifie plutôt que c’est la cote indiquée au moment où vous validez votre pari qui sera gardée pour calculer vos gains, si votre pronostic se révèle correct.

En ce qui concerne les cotes pour paris mutuels, on les utilise surtout dans les courses hippiques. Ici, le calcul de la cote mutuelle se fait sur la base du volume de paris placés par tous les pronostiqueurs. La cote finale est fixée juste avant le coup d’envoi de la course, et c’est ce coefficient qui servira à déterminer vos gains. Par conséquent, la cotation que vous verrez au moment de faire votre mise est purement indicative. Vous ne découvrirez la cote réelle, et en l’occurrence le montant de vos gains, qu’à la fin de l’événement.

Les cotes boostées

Afin de gâter leurs clients, certains sites de paris comme 1xBet proposent des offres exceptionnelles et périodiques. Les cotes boostées font partie de ces promotions spéciales : le bookmaker décide d’augmenter les cotes pour rendre un pari plus attractif. Par exemple, lors de la finale de la Coupe du Monde de football en 2019, certains opérateurs ont « boosté » la cote de Mbappé en tant que buteur. Si à la base, la cote de l’attaquant français était de 2.50,  elle s’est élevée à 3.00. Ce principe peut aussi être appliqué aux paris combinés.

Actualités pertinentes