bg-header_green
bg-header_green
Menu

Gérer votre argent dans les paris sportifs

gérer votre argent dans les paris sportifs

S’il y a une chose que vous deviez apprendre sérieusement, c’est de gérer votre argent dans les paris sportifs. C’est la base, autant pour un parieur professionnel que pour le parieur débutant ou intermédiaire, ou même pour une personne qui joue de façon occasionnelle. Dans cet article, vous trouverez quelques règles simples à appliquer pour être lucratif sur le long terme tout en s’amusant, et éviter que votre expérience ne tourne au cauchemar.

Se préparer mentalement

Lorsque vous allez déterminer votre budget pour les paris sportifs, définissez un montant que vous pouvez vous permettre de perdre. Ne jouez pas votre salaire entier et sachez toujours distinguer vos priorités : loyer, factures, dépenses quotidiennes, etc. Les études ont démontré que sur le long terme, les bookmakers sortent toujours gagnants. 95% des parieurs finissent sur une perte sur le long terme, même s’ils peuvent gagner beaucoup d’argent entre temps. Parmi les causes principales des échecs figure la mauvaise gestion du capital. Si vous ne vous fixez pas des règles dès le départ, vous risquez de commettre ces deux erreurs fatales :

  • Miser toujours plus quand vous gagnez.Dans un élan d’enthousiasme, vous pensez que la chance sera toujours de votre côté.
  • Augmenter les paris quand vous accumulez les défaites. Vous voulez à tout prix rattraper vos pertes et vous finissez par perdre le contrôle.

C’est un constat, un parieur aura toujours tendance à jouer de plus en plus d’argent peu importe ce qui lui arrive. Mais ce n’est pas comme ça qu’il augmentera ses chances de gagner. S’il s’obstine alors que son budget n’est naturellement pas illimité, il court vers le désastre…

Mettez-vous dans la tête que dans les paris sportifs, il y aura toujours des hauts et des bas. Vous connaîtrez des périodes de gains où vous aurez un taux de réussite de 80% sur vos paris, des séries neutres où vous ferez des bénéfices sur 40 à 60% de vos jeux, et bien entendu des épisodes de pertes. Dans tous les cas, il est impossible d’affirmer que vous allez gagner 3 pronostics sur 9, les paris sportifs n’étant pas une science exacte, surtout que les bookmakers comme 1xBet proposent des milliers d’événements proposés par mois.

Comment bien gérer votre budget

Tout d’abord, fixez-vous un montant à jouer

Le capital de départ est appelé Bankroll. Comme dit plus haut, le montant doit être une somme que vous êtes prêt à perdre. Ainsi, lorsque vous allez parier, votre conscience sera tranquille, ce qui est très important pour rester lucide dans le jeu. Trop de pression ou de la culpabilité n’a jamais fait bon ménage avec les paris. Les bookmakers ne vous obligent en rien de verser tout votre salaire ! Il faut juste que vous définissiez votre Bankroll avant de pouvoir participer aux jeux.

Définissez un intervalle de mises

Ici, il est question de fixer quelle sera le montant de votre mise minimale et maximale. Vous l’aurez sans doute deviné, c’est la maximale qui est la plus importante. Comme indiqué précédemment, votre budget n’est pas illimité une fois votre Bankroll établi. Par conséquent, il est crucial de définir des limites et de s’y tenir quoi qui puisse se passer. Pour un pari donné, les parieurs misent généralement 1 à 10% du budget total. Ceux qui détiennent de grandes Bankroll peuvent se permettre jusqu’à 15%.

Mises variables ou fixes ?

Il existe deux façons de définir vos mises. Premièrement, vous pouvez opter pour un modèle de mises variables. Ici, vous allez calculer le montant la mise en fonction de l’état actuel de votre Bankroll (et non du capital de départ). Cette technique est assez agressive dans le sens où si vous êtes dans une série de gains, vous aurez tendance à jouer des sommes de plus en plus conséquentes. En même temps, c’est une bonne méthode pour jouer avec prudence durant les épisodes de pertes.

Ensuite, il y a le modèle de mises fixes. Dans ce cas, vous calculez la somme à jouer à partir du montant initial de votre Bankroll. Par conséquent, les caractéristiques sont opposées au modèle de mises variables. Lorsque vous êtes en positif, vos mises restent stables et prudentes. A l’inverse, le jeu devient agressif quand vous êtes dans une phase négative.

Faites les comptes !

Enfin, suivez l’évolution de votre budget. Vous pouvez utiliser un cahier ou bien dresser un tableau récapitulatif. Analysez l’historique de vos paris pour observer votre manière de jouer, repérer vos erreurs et vos moments forts. C’est toujours bien de prendre du recul afin d’être mieux préparé à affronter les challenges à venir.

Conclusion

La psychologie joue beaucoup dans l’univers des paris sportifs. Un parieur qui gagne prend confiance, voudra gagner encore plus et aura donc tendance à augmenter ses mises. Un parieur qui perd souhaitera « se refaire » et augmentera ses mises en conséquence. Votre sens de la discipline est constamment mis à l’épreuve. Pour éviter de perdre le contrôle, fixez-vous des limites ! Dans le cadre de la promotion du jeu responsable, certains bookmakers établissent des plafonds sur les paris, mais c’est toujours mieux que ce soit vous qui définissiez la gestion de votre budget. Grâce à quelques outils comme un tableau récapitulatif, ce n’est pas bien compliqué.  Suivre vos gains et vos pertes, ainsi que votre fréquence et vos préférences de jeu vous permettra de garder un contrôle essentiel de votre solde. En somme faites vos jeux, mais avec modération.

Actualités pertinentes